lundi 7 novembre 2016

Changement de plateforme

Pour des raisons de praticité et d'ergonomie, j'ai décidé de changer de plateforme pour le blog. De ce fait, j'ai ouvert mon blog wordpress le mois dernier. Je vous laisse le lien puisque dorénavant je ne posterai plus de nouveaux articles ici.

https://lenotebookdegwen.com/

mercredi 12 octobre 2016

Black coffee de Sophie Loubière


Auteur: Sophie Loubière
Edition: Fleuve noir
Date de parution: 14/02/2013
Nombre de pages: 557 pages

Résumé
Juillet 1966. Dans la petite ville perdue de Narcissa, Oklahoma, une maison isolée en bordure de la mythique route 66 est la cible d’un tueur sanguinaire. Une femme enceinte et une fillette sont assassinées, une mère et son fils Desmond grièvement blessés. Le jeune garçon va grandir à l’ombre de ce dossier jamais élucidé par la police, hanté par la figure du tueur, sous le regard d’une mère psychologiquement détruite et à des milliers de kilomètres d’un père absent le jour du drame, et qui n’a eu de cesse de raviver la culpabilité de son fils. Si seulement tu n’avais pas attaché le chien… 

2011. Devenu journaliste puis professeur de criminologie à l’université, Desmond G. Blur décide de quitter Chicago pour s’installer en Arizona dans la maison de son père décédé. Une ultime tentative du fils pour se rapprocher de son père et s'en faire pardonner, sans savoir que celui-ci, d’outre-tombe, l’a peut-être mis sur la voie de la réconciliation avec leur passé. Car l’arrivée dans le secteur d’une femme vient bientôt réveiller les démons passés de Desmond : Lola, une femme au comportement étrange qui voyage seule avec ses deux enfants, visitant des villes fantômes. Une Française dont Desmond découvre vite que, sous couvert de jouer les touristes, elle recherche son mari littéralement volatilisé trois ans plus tôt sur la route 66. Ce dernier lui aurait fait parvenir un cahier, seul indice de la piste à suivre. Un cahier contenant un récit qui, s’il n’est pas l’œuvre d’un mythomane, est la preuve de l’existence d’un des plus ahurissant criminel que l’histoire des Etats-Unis ait connu… et dont le chemin sanglant traversait déjà la petite ville de Narcissa en Oklahoma l’été 1966.

Avis
J'avais beaucoup aimé L'enfant aux cailloux de l'auteur que j'avais lu l'année dernière. Je me suis lancée dans cette lecture car j'ai reçu White Coffee en service presse qui est la suite.

J'ai eu un peu de mal à me plonger dans l'intrigue car on change souvent de narrateur, d'Etat et de date. Du coup, j'étais un peu perdue que ce soit dans l'histoire ou dans les personnages. Une fois que l'intrigue est mise en place, que les personnages sont bien définis; j'ai beaucoup aimé suivre cette histoire. J'avais peur qu'il y ait des longueurs au vu du pavé mais non. Tous les éléments présents dans ce roman sont utiles.

J'ai bien aimé les personnages surtout celui de Desmond. Le seul bémol que j'ai trouvé dans l'évolution des personnages est la pseudo romance qu'on voit naître et qui pour moi ne semble pas pertinente.

J'ai également bien aimé suivre l'enquête avec eux même si l'auteur nous dévoile assez rapidement le coupable. Plus le roman avance, plus on est plongé dans l'intrigue et plus les pages se tournent rapidement. J'ai aimé voyager sur la route 66 avec nos personnages. On sent que l'auteur y a été puisqu'on se sent vraiment immergé dans cette ambiance atypique. J'ai hâte de lire la suite et de retrouver les personnages de ce roman.

Pour conclure, je vous le recommande que vous connaissez l'auteur ou non. Après, il faut tenir les 100 premières pages qui sont assez lentes. Passé ce cap, vous ne lâcherez plus ce roman. Amateurs de la route 66 et de thriller. Foncez!!

Note 7,5/10

mercredi 5 octobre 2016

Braqueur- Des cités au grand banditisme de Rédoine Faïd


Auteur: Rédoine Faïd
Edition: Mazarine
Date de parution: 31/08/2016
Nombre de pages: 250 pages

Résumé

Rédoine Faïd, qui personnifie ce nouveau banditisme né dans les cités, est l’archétype du « beau mec ». Surnommé « Doc », en référence au célèbre personnage campé par Steve Mac Queen dans Guet-apens, il compte parmi l’aristocratie des braqueurs. Jamais de blessés, jamais de sang, jamais de drogue. Pourtant, Rédoine Faïd n’est pas un ange, et il l’assume. Il dit avoir aujourd’hui mis fin à sa carrière de hors-la-loi.

Interviewé par Jérôme Pierrat, il raconte dans cet ouvrage son incroyable parcours. Il attaque sa première banque alors qu’il est au lycée et déjà plus un « débutant », puis il se fait une spécialité des fourgons blindés, allant se ressourcer en Israël entre deux affaires.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il s’inspire des plus grands films de braqueurs pour préparer ses coups, en élaborant des plans à la précision chirurgicale, répétant inlassablement chaque geste jusqu’à la maîtrise totale de son « scénario » dont même les imprévus ne sauraient détourner le cours implacable. Aujourd’hui, c’est le cinéma qui s’inspire de lui, et plusieurs films sont en préparation.

Rédoine Faid est né en 1972 et a passé plus du quart de sa vie en prison. Libéré en 2009, après trois ans de cavale et une évasion, il publie ce livre. Il est recherché pour une attaque à main armée lors de laquelle une policière est morte, mais affirme être innocent. Nouvelle cavale, nouvelle incarcération, évasion spectaculaire, re-cavale, re-incarcération en quartier de haute sécurité. En 2016 se tiendront trois procès.

Jérôme Pierrat est journaliste indépendant spécialiste du crime organisé, réalisateur, et l’auteur de plus de dix ouvrages sur le monde criminel.


Avis
Je remercie la maison d'édition et Netgalley pour ce partenariat.

On y suit Rédoine Faïd qui raconte sa vie et notamment comment il a basculé dans le grand banditisme. Le livre se déroule sous forme d'interview entre le journaliste et Rédoine.

J'ai bien aimé de voir l'évolution de ce jeune de banlieue avide d'argent. On y voit aussi les failles de sécurité qu'ils pouvaient y avoir dans les années 80/90. J'ai bien aimé aussi le fait de voir que les prisonniers "à risque d'évasion" changer régulièrement de lieu de détention. J'ai quand même appris des choses à travers ma lecture. Après, il n'y a rien de fou dans ce livre. On passe juste un bon moment. Il se lit en une journée.

Pour conclure, je le conseille à ceux qui connaissent Rédoine Faïd et qui veulent en apprendre plus sur lui. Il plaira également aux amateurs de banditisme et d'histoire de vie. On y retrouve aussi d'autres noms de délinquants à travers les anecdotes.

Note 6/10

mardi 4 octobre 2016

Je sais pas de Barbara Abel

Auteur: Barbara Abel
Edition: Belfond
Date de parution: 6/10/2016
Nombre de pages: 304 pages

Résumé
Le jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons, la petite Emma disparaît. Son institutrice Mylène finit par la retrouver à la nuit tombante dans une cavité. Piégée à son tour, l'institutrice parvient à hisser la fillette sur ses épaules, laquelle s'échappe et court rejoindre le groupe. Mais Mylène reste introuvable et Emma ne sait pas indiquer où se trouve sa maîtresse.

Avis
Je remercie les éditions Belfond et la plateforme Netgalley pour m'avoir permis de lire ce livre en avant première.

J'avais hâte de retrouver la plume de Barbara Abel. J'avais lu il y a plusieurs mois sa duologie "Derrière la haine/ Après la fin". J'avais adoré l'ambiance de ce roman.

J'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire pendant les 50 premières pages. Cependant, après la "touche Abel" arrive et là on ne lâche plus le roman. On a peur pour Mylène. On se demande ce qu'il va pouvoir lui arriver. J'ai bien aimé le rythme de la seconde partie du roman. La fin ressemble vraiment au style de Derrière la haine et Après la fin. Si on se met à réfléchir sur la fin je pense qu'on peut aisément trouver la chute du roman. Seulement, je savourais l'histoire sans trop réfléchir à la conclusion de cette intrigue. Je me suis laissée berner par l'écriture de l'auteur.

En conclusion, je vous le conseille fortement notamment si vous avez aimé Derrière la haine. J'ai hâte de lire Duelle qui est un autre livre de l'auteur que j'ai dans ma PAL. 


Note 8/10

mercredi 28 septembre 2016

Seuls au monde de Caroline Mongas

Auteur: Caroline Mongas
Edition: Harlequin
Date de parution: 21 Septembre 2016
Nombre de pages: 213 pages

Résumé
Ils ne se supportent pas mais vont devoir cohabiter sur une île déserte paradisiaque. Pour Déborah, Daniel Saint-Ferrant, le prestigieux patron qu’elle assiste fidèlement depuis plus de six ans, est un playboy égocentrique, irrespectueux et capricieux. Pour Daniel, Déborah Evreux est une assistante efficace et irremplaçable… mais parfaitement ennuyeuse, coincée et tout sauf attirante. Lorsqu’ils prennent conscience qu’ils sont les deux survivants du crash de leur jet privé, le soulagement de ne pas être seul sur cette île au décor paradisiaque se mêle à l’appréhension face à la perspective d’une cohabitation forcée. Car, en dehors du contexte purement professionnel, ils ne se supportent pas, c’est un fait. Mais il se pourrait bien que le soleil tropical leur permette de se voir l’un et l’autre sous un tout autre jour…

Avis

Je remercie Netgalley et la maison d'édition Harlequin pour ce partenariat.

J'ai bien aimé cette petite romance qui passe très bien entre deux thrillers. Je ne suis pas friande de romance. Seulement, j'aime en lire une de temps en temps. J'aime d'autant plus quand elle sort de l'originale et quand on s'attache aux protagonistes.

Au début j'ai eu un peu peur car au vu de la présentation de l'intrigue et des personnages, j'ai noté pas mal de clichés. Mais dès l'arrivée de Déborah et Daniel sur l'île je me suis dit que j'allais aimer cette romance. 

La plume de l'auteur est simple mais efficace. Elle nous fait passer par différentes émotions que ce soit l'attendrissement devant la romance, le rire face aux comportements des personnages, de l'impatience et du stress face à certains passages de l'intrigue.

En conclusion, je vous le recommande notamment aux fans de romance bien entendu. 

Note 7,5/10

mardi 27 septembre 2016

Stasi child de David young


Auteur: David Young
Edition: Fleuve noir
Date de parution: 13/10/2016
Nombre de pages: 360 pages

Résumé
À Berlin au temps du Mur, la méfiance est la règle et la confiance, un luxe. Vous ne saurez jamais quelle question peut vous trahir. 

Hiver 1975, Berlin-Est. Karin Müller et Werner Tilsner, officiers de police, sont dépêchés au cimetière près du mur de Berlin afin de mener une enquête sur le meurtre d’une adolescente. Les journaux affirment que la jeune fille a été fusillée par une patrouille frontalière de l’Ouest alors qu’elle fuyait vers l’Est. Toutefois, l’autopsie prouve que la scène de crime a été modifiée et la fille violée et assassinée. On ordonne à Tilsner et Müller de s’en tenir à la recherche de l’identité de la victime, et de rester discrets. Trouver le coupable ne semble pas être la priorité… En dépit de sa loyauté sans faille envers le régime, Müller s’engage corps et âme dans l’enquête. Elle refuse de laisser échapper le coupable. Mais elle est surveillée de très près et ceux qui veulent entraver ses recherches sont nombreux. Lorsque son propre mari disparaît, Karin va se demander qui est véritablement son ennemi et choisir son camp.

Avis
Je remercie les éditions Fleuve pour m'avoir permis de lire ce roman en avant première.

J'ai bien aimé me plonger au cœur de la RDA et RFA et des complots politiques. J'ai tout de suite accroché à l'ambiance du roman. On sent que l'auteur en connaît sur la période et le sujet. C'est très agréable à lire.

Les chapitres où on se retrouve plonger dans les camps de redressements avec ses enfants (notamment Irma et Beate) m'ont particulièrement plu car ils étaient très émouvants et m'ont fait voir la cruauté de certaines personnes durant cette période. J'ai bien aimé leurs rôles dans cette histoire.

J'ai aimé le personnage de Müller qui est une femme forte et qui essaie de combattre les préjugés de son époque.  Elle n'a pas peur de se frotter à la Stasi et à ses supérieurs pour résoudre son enquête.

En conclusion, je vous recommande ce thriller qui vous fait plonger au cœur de l'hiver 1975 dans un contexte politique très atypique. Les personnages sont forts et bien décrits. L'intrigue nous tient en haleine jusqu'au bout. Je pense qu'il plaira aux amateurs de thriller mais aussi aux amateurs de complots politiques notamment pendant la période de l'union soviétique.


Note 8/10

lundi 26 septembre 2016

Le masque d'Eurydice de Patrick Ferrer


Auteur: Patrick Ferrer
Edition: Auto-édité
Date de parution: 27/07/2016
Nombre de pages: 188 pages

Résumé
Elle avait disparu il y a bien des années. Il me disait qu’il avait oublié, que la balle qui avait perforé son crâne avait emporté ses souvenirs. Mais je savais qu’il me cachait quelque chose. Y avait qu’à voir toutes les cicatrices dont il refusait de parler. Ou la façon dont il vivait retiré du monde, hanté par de terribles secrets du temps où il travaillait pour les Renseignements. Avec pour seule compagnie la chienne abandonnée que j’étais. Aussi, quand deux gars se sont pointés chez nous pour essayer de remuer le passé, j’ai compris qu’il se passait quelque chose. Que j’allais le perdre. Pour un fantôme, une femme dont il tentait désespérément de nier l’existence. Mais je n’allais pas me laisser faire. Pas question de le voir me filer entre les doigts et détruire tout ce que nous avions construit ensemble. Et pour ça, j’allais devoir l’aider à démêler l’écheveau de ses souvenirs. Aussi terribles qu’ils soient. « Poupée, tu vois une jetée de bois pourrie, rongée par la moisissure et l’humidité, et tu te demandes si elle supportera ton poids. Tu as envie de poser le pied dessus, c’est normal. Mais crois-moi, au bout de la jetée, si tu y parviens, tout ce que tu trouveras, ce sont les cadavres boursouflés de ceux qui t’ont précédée, flottant parmi les algues. Parce que c’est tout ce qu’il y a, au bout de cette foutue jetée. »

Avis
Je remercie Patrick Ferrer pour sa confiance qu'il a en moi depuis le début de ma chaîne et de mon blog.

Pour être sincère, en acceptant ce nouveau roman j'avais un peu peur d'être (encore) déçue. Effectivement j'avais beaucoup aimé la trilogie du Baiser de Pandore mais déçu par son recueil de nouvelles intitulée Les Glaneuses de temps. Ce recueil était beaucoup plus dans le style de la fantasy et de l'imaginaire. Et si vous me suivez, vous savez que c'est très rare que j'accroche à ce genre de roman.

Pour revenir au Masque d'Eurydice, j'ai eu le plaisir de retrouver la plume crue et unique de l'auteur que j'avais beaucoup aimé dans sa trilogie du baiser de Pandore. en lisant les premières lignes de ce roman, j'ai tout de suite accroché au roman et reconnu le style d'écriture de l'auteur. Et beaucoup le disent, quand on reconnaît un auteur dans les premières lignes de son roman c'est plutôt bon signe.

De plus, ce que j'aime chez l'auteur c'est qu'il aime mêler un peu de légende à son intrigue plutôt basé sur le thriller. C'est original et cela m'apprend davantage sur les légendes car j'aime faire des recherches après pour connaître la légende dont Patrick Ferrer s'est inspiré. C'est assez difficile d'expliquer l'intrigue plus longuement et ce qu'on a pensé du roman sans risquer de spoiler ce qui fait le style d'écriture de l'auteur. Il faut juste se laisser transporter par l'histoire sans chercher là où Patrick Ferrer veut nous mener.

J'ai bien aimé les personnages de Chapelle et d'Échalote. Ils sont décrits de telle sorte qu'on ne peut que s'attacher à eux et à leur histoire.

Pour conclure, je vous le conseille énormément. De plus, ses romans sont courts. Donc, pour ceux qui veulent essayer un de ses romans, il n'y a plus d'excuse. :P Par contre ses romans étant auto-édités, ils ne sont présents que sous forme numérique pour le moment.


Note 7,5/10

mercredi 7 septembre 2016

Giboulées de Carole Bluchetin


Auteur: Carole Bluchetin
Edition: Librinova
Date de parution: 02/06/2016
Nombre de pages: 80 pages

Résumé
Après une nuit d’amour inoubliable, Thomas quitte brutalement Amanda. Bouleversée, celle-ci se remémore inlassablement les précieux instants qu’elle a passés avec lui. Pour l’oublier, elle décide de s’enfuir en Islande. Là-bas, immergée malgré elle dans cette terre de glace bouillonnante, pays d'elfes et de légendes, elle va faire de nouvelles rencontres, avancer, comprendre. Au terme de son voyage, parviendra-t-elle à guérir ?

Avis
Je remercie tout d'abord les éditions Librinova pour m'avoir permis de découvrir ce roman. 

J'ai bien aimé ce court récit qui parle d'amour perdu et de reconstruction suite à un chagrin d'amour. De plus, j'ai bien aimé me retrouver dans les paysages islandais. Je ne sais pas si c'est la période estivale mais en ce moment j'ai envie de roman qui parle d'amour et j'ai donc apprécié ce roman. Je pense que c'est un roman qui doit être encore plus génial à lire en période enneigée autour d'un chocolat chaud près de la cheminée (ou d'un radiateur pour les moins chanceux:P) . 

En conclusion, je vous recommande ce roman très court qui nous fait ressortir des souvenirs enfouis concernant nos amours passés. 


Note 7,5/10

lundi 5 septembre 2016

Les mains lâchées d'Anaïs Llobet



Auteur: Anaïs Llobet
Edition: Plon
Date de parution:  18/08/2016
Nombre de pages:136 pages

Résumé
Madel, journaliste française aux Philippines, est venue passer quelques jours à Tacloban, la ville natale de son petit ami, Jan. Mais un typhon de catégorie 5, Yolanda, le plus fort de l’histoire de l’humanité, s’invite sur cette île de Leyte. En soulevant une vague de six mètres, il dévaste tout sur son passage, emporte plus de 7000 personnes. Parmi elles, Jan. Madel échappe de peu à la noyade, sans parvenir à sauver l’enfant qu’il lui avait confié.
Au milieu du chaos, au prix d’une difficile anesthésie de ses sentiments, Madel doit assumer son rôle de journaliste. Elle rencontre d’autres survivants : Baba, la grand-mère du village, Jirug le Valeureux, un gamin de dix ans, Jack, le pompier devenu croque-morts, David le médecin…
Dans ce monde ravagé, où ses confrères journalistes se transforment en vautours, Madel va tenter de trouver sa place et de recueillir la parole survivante, pour conjurer la mort qui a peut-être emporté Jan, pour avoir une raison de continuer à vivre. Mais un typhon de cette violence ne laisse jamais en paix ceux qu’il a épargnés.

Avis
Je remercie les éditions Plon et Netgalley pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

J'ai bien aimé ce roman. On sent que l'auteur a vécu cette catastrophe naturelle dans le passé. En plongeant dans ce roman, j'avais l'impression de suivre un reportage comme on peut le voir par exemple dans "Envoyé Spécial". C'est écrit de telle sorte qu'on est obligé de se plonger dans l'ambiance et d'imaginer les scènes décrites.

Cependant, j'espérais avoir plus de rebondissement et de fiction. En lisant ce roman, on plonge plus dans une reportage, une description des événements que dans une fiction.

J'ai bien aimé le personnage de Madel. On plonge avec elle dans le déroulement des événements pendant et après le typhon. Ce roman m'a intéressé et m'a permis de voir la difficulté pour ces pays pauvres de se reconstruire après une catastrophe naturelle décimant une partie de la population. De même pour l'évolution de l'espoir, du désespoir et du deuil de ces populations qui ne peuvent enterrer leurs proches comme bon leur semble. C'est assez prenant émotionnellement en ce qui concerne la réaction et le vécu de ces population.

Enfin, la fin m'a surprise je ne m'attendais pas à cette chute.


Note 7/10

mardi 16 août 2016

La lame de lumière de Camilleri Andréa


Auteur: Andrea Camilleri
Edition: Fleuve 
Date de parution: 8/09/2016
Nombre de pages: 217 pages

Résumé
Entre crimes, regrets et trahisons, Montalbano cherche un peu de lumière dans un monde voué aux ténèbres...
Le naufrage d’un bateau de migrants tunisiens au large de Lampedusa aggrave la situation de l’île. Le ministre de l’Intérieur italien se rend sur place ; sur le chemin, il fait étape à Vigàta. Déterminé à échapper aux courbettes et rencontres officielles, le jour de sa visite, Montalbano se réfugie dans la nouvelle galerie d’art de Vigàta. Là, il tombe sous le charme, non des tableaux, mais de Marian, la magnifique propriétaire de la galerie. Ce coup de foudre menace sa relation de longue date avec Livia, tandis qu’une sombre affaire l’accapare au bureau. Un homme s’est présenté à la gendarmerie pour déclarer une agression armée sur sa femme, mais en recoupant les déclarations des témoins, Montalbano s’aperçoit que quelque chose cloche… Lorsqu’on retrouve un corps qui porte toutes les traces des sévices de la mafia, la piste criminelle est privilégiée.
C’est alors que Montalbano découvre que Marian est mêlée à de douteux trafics d’œuvres d’art. Au même moment, la police anti-terroriste intervient sur le terrain d’un squat illégal. Et Montalbano, qui voulait fuir la réalité, est rattrapé malgré lui par une histoire de trafic d’armes qui va le toucher personnellement, et de manière tragique.

Avis
Je remercie les éditions Fleuve pour m'avoir permis de lire ce roman.

Au début j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire surtout à cause de l'accent que prennent les protagonistes. Le commissaire Montalbano a un accent très prononcé et de ce fait, il est difficile de lire avec fluidité. Après quelques pages, je me suis habituée et j'ai pu rentrer dans l'histoire. 

J'ai bien aimé l'enquête même si je n'ai noté aucune originalité que ce soit dans le déroulé de l'enquête ou dans le mobile et profil des coupables. Je pensais qu'on allait plus parler des migrants sur l'île de Lampedusa mais non. Je n'ai pas aimé le commissaire Montalbano. Il m'énervait beaucoup dans ses propos et ses comportements. Or, l'équipe qu'il forme avec ses coéquipiers est très efficace et ingénieuse. 

Pour conclure, c'est un roman simple mais efficace. Il faudra un peu de patience pour passer outre les accents des personnages. C'est un style très simple mais une lecture agréable tout de même. Il se lit en une journée. Je le conseille notamment aux débutants de thrillers/policiers ou ceux qui aiment les "sagas policières" puisque le commissaire Montalbano a sa saga.  



Note 6,5/10

lundi 8 août 2016

Les corps de Lola de Julie Gouazé


Auteur: Julie Gouazé
Edition: Belfond
Date de parution: 18/08/2016
Nombre de pages: 128 pages

Résumé
Lola est une femme comme les autres.
Que veut dire être une femme comme une autre ?
Qui pourrait se douter en regardant Lola qu'un feu violent couve au fond de ses tripes ?
Lola si douce, si compréhensive... C'est pourtant une rage ancestrale qui sort de Lola.
Elle est une. Elle est deux. Rouge et Bleue. Les deux Lola enfermées dans un même corps.
Qui est-elle ? Celle qui se laisse bander les yeux, ou celle qui aime dormir dans des draps en coton ?
Où est celle qui réunissait les deux ?
Ce que la tête de Lola interdit par morale, son corps l'exige par bravoure.

A travers la vie de Lola, la fille coupée en deux, l'héroïne partagée, tiraillée entre un désir parfois violent et la place que la société lui impose en tant que femme, Julie Gouazé nous offre un long chant du désir et du corps féminins et, à l'image de sa belle Lola, transforme le glauque en poésie.

Avis
Je remercie la maison d'édition Belfond et Netgalley pour m'avoir permis de lire ce livre de la rentrée littéraire.

J'ai bien aimé le personnage de Lola. Qui n'a jamais eu l'impression d'avoir un "double maléfique". Alors non je ne suis pas schizophrène, loin de là. Seulement des fois, nous avons tous une petite voix intérieure qui nous dicte ce qui est bien ou non, qui nous dit que telle chose n'est pas bien vu par la société et/ou nos proches. On a tous notre part caché qu'on a pas forcément envie de dévoiler à tout le monde. Après vous avoir fait peur je reviens dans l'histoire de Lola. :)

J'ai bien aimé le style de Julie Gouazé. Le roman est court mais condensé de bonnes idées et de réflexions intéressantes. Je pense que toute femme peut se reconnaître dans Lola. Enfin pas à 100% car des fois la Lola Rouge "va loin".

Pour conclure, je dirai que j'ai bien aimé ce roman. Je le conseille notamment aux femmes peu importe leur âge. De plus, ce roman m'a donné envie de lire d'autres écrits de l'auteur.


Note 6,5/10

lundi 25 juillet 2016

Au creux de ma main tu n'es plus rien d'Oxanna Hope



Auteur: Oxanna Hope
Edition: Rebelle
Date de parution: 16/111/2015
Nombre de pages: 261 pages

Résumé (Livraddict)

Un, deux, trois... il était une fois... une femme. De rouge, toute vêtue, elle était...
Emilie D. n'a pas eu de chance ce soir-là, elle a fait une mauvaise rencontre. Il ne lui faudra qu'une fraction de seconde pour comprendre que son chemin s'arrête là. Il en faudra beaucoup plus à la police judiciaire qui se penchera sur le cas étrange de cette femme retrouvée atrocement mutilée et à qui l'on a prélevé une partie de son anatomie.
Pourquoi ? Comment ? Les hypothèses se succèdent et les coupables se bousculent dans les locaux de la PJ Lyonnaise.

Avis
Ah quel bonheur de retrouver Thomas et Maxime. Ce livre est la suite de l'apôtre de l'ombre mais il peut se lire indépendamment. Cependant, je pense que c'est mieux de les lire dans l'ordre. En effet, dans l'apôtre de l'ombre on découvre les personnages de Maxime et Thomas. Ici, on plonge directement dans la vie de Thomas et je pense que cela peut être un peu déstabilisant si on ne connait pas son passé. Ce roman est basé à 90% sur Thomas et sa vie personnelle. J'ai adoré retrouver ses personnages. C'est ça que j'aime dans les romans thrillers!! :) Je pense également que c'est grâce à cela que j'ai adoré ce roman.

L'intrigue quand à elle est assez simple mais Oxanna y ajoute une touche fantastique qui nous emmène très loin de l'intrigue simple et basique. J'aime beaucoup la plume de l'auteur. On y tourne les pages assez rapidement. On voit savoir ce qui va se passer pour nos personnages. 

La fin m'a bouleversé. Je ne m'y attendais pas et cela m'a surpris. J'en ai eu la gorge nouée en voyant ce dénouement!! 

Pour conclure, je vous le conseille énormément. Je remercie Oxanna pour cette confiance et ce partenariat. J'espère pouvoir lire un jour, la suite des aventures de Maxime et Thomas.



Note 8,5/10

mercredi 20 juillet 2016

L'heure bleue d'Elsa Vasseur

Auteur: Elsa Vasseur
Edition: Robert Laffont
Date de parution: 4/05/2016
Nombre de pages: 245 pages

Résumé
Zoé se sent toujours responsable à dix-sept ans de la mort accidentelle de son petit frère Nino, dix ans auparavant. Elle ne parvient pas à surmonter sa culpabilité ni à renouer le contact avec sa mère, qui vit en résidence psychiatrique depuis l’accident. Lorsque Lise, une camarade de terminale, l’invite à passer l’été en Grèce pour s’occuper de son neveu Ben, Zoé accepte sur un coup de tête. Elle se retrouve alors plongée dans l’intimité de la flamboyante famille Stein où règnent les non-dits et les faux-semblants.

Avis

Tout d'abord je remercie les éditions Robert Laffont et la plateforme Netgalley pour m'avoir permis de lire ce roman.

J'ai bien aimé cette histoire qui se lit d'une traite. L'intrigue est bien même si je la trouve un peu rapide. L'auteur nous fait voyager en Grèce. Je regrette cependant que les paysages de Grèce soit si peu décrit. 

J'ai eu du mal à démarrer et à me plonger dans ce roman. La première partie est très descriptive. On a très peu d'action. Malgré toutes ces descriptions, j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas assez exploités. J'ai beaucoup aimé les personnages de Zoé et Adam. 

On y suit la vie auprès de personnes atteintes de bipolarité dans une des formes les plus fortes. On y voit que c'est difficile non seulement pour la personne malade mais également et surtout pour son entourage. J'ai bien aimé que l'auteur nous parle de ce sujet très peu évoqué dans les romans que j'ai pu lire jusqu'à ce jour.

Un autre point positif ou axe d'amélioration serait que l'histoire est trop courte. Je pense que l'auteur aurait pu exploiter davantage la psychologie de ses personnages et nous décrire le paysage grec.

En conclusion, je vous conseille ce roman surtout si vous aimez les romans contemporains où se mêle quand même une petite romance.  

Note 7/10

Le bonheur entre les lignes de Matthew Quick




Auteur: Matthew Quick
Edition: le livre de poche
Date de parution: 25/05/2016
Nombre de pages: 357 pages

Résumé 
Après un séjour en hôpital psychiatrique, Pat est de retour chez lui avec une philosophie de vie bien particulière: faire du sport, maigrir, et essayer d'être toujours d'humeur positive. Tout cela dans un seul but: reconquérir sa femme, Nikki.
Un soir, chez un couple d'amis, il fait la connaissance de Tiffany, une jeune veuve dépressive qui semble avoir au moins autant de failles que lui. D'abord réticent, il accepte de la revoir et conclut finalement un marché avec elle :Tiffany servira d'intermédiaire pour transmettre les lettres que Pat écrit à sa femme si celui-ci consent à participer avec elle à une compétition de danse ...

Avis
Je remercie la plateforme Netgalley pour m'avoir permis de lire ce livre. De plus, ce livre fait partie de mon challenge Livra'deux pour PAL'Addict que je fais avec HanaShinoLili.

J'ai beaucoup aimé ce livre. Il se lit très rapidement. J'aime bien le style d'écriture de l'auteur. J'ai bien aimé les personnage notamment celui de Pat et de sa mère. Ils sont très touchants et bien décrits. Cependant, j'ai été gêné par l'insistance de Pat pour récupérer Nikki malgré son refus. J'ai beaucoup aimé la manière dont Pat reprend goût à la vie et se reconstruit après les quatre années passées en hôpital psychiatrique.

En conclusion, je vous le recommande c'est une bonne lecture, facile à lire et frais. Idéal pour cette période estivale. 


Note 7/10

lundi 27 juin 2016

Am stram gram de M.J Arlidge

Auteur: Arlidge, M.J.
Edition: Les Escales
Date de parution: 19/03/2015
Nombre de pages: 368 pages

Résumé
Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.
Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.
Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.
Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

Avis
J'ai lu ce roman en LC avec Elodie de la chaîne Eliott et des livres.
J'ai beaucoup aimé ce roman. Il me tente depuis sa sortie. En effet, les critiques étaient très bonnes et le sujet me tentait beaucoup. En effet, j'avais beaucoup aimé les films "Saw" et ici c'est exactement ça!! Tout du moins au départ. 

J'ai beaucoup aimé la structure de ce roman. Les chapitres sont courts voir très courts (une à deux pages parfois). Il se lit très vite. On a une alternance de point de vue. J'ai bien aimé le personnage d'Helen.

L'intrigue nous prend en haleine tout au long du roman. Il y a du suspens tout au long!! On ne peut lâcher le roman!! On veut savoir la suite! J'ai adoré la fin. Je ne m'attendais pas à la révélation finale.

Pour conclure je vous le recommande fortement. Je lirai d'autres livres de l'auteur!! 


Note 8,5/10

mercredi 22 juin 2016

Jonathan Weakshield d'Antoine Sénanque

Auteur: Antoine Sénanque
Edition: grasset
Date de parution:
Nombre de pages: pages

Résumé

1897, Scotland Yard, Londres. Le dossier Jonathan Weakshield est réouvert. Ancienne grande figure de la pègre, il avait été déclaré mort quinze ans plus tôt. Chef du Seven Dials, quartier redouté des bas-fonds londoniens, il y a fait régner l’ordre et la terreur au côté du Viking, le maître des gangs de la capitale, officiellement pendu en 1885.

Les empreintes retrouvées sur une lettre à une inconnue prouvent que Weakshield est vivant. Tandis qu’un inspecteur acharné se lance sur sa piste à travers l’Europe et l’océan Indien, l’enquête de deux journalistes du Daily News dévoile les secrets de celui qu’on avait surnommé pour sa cruauté le  « loup du Seven Dials ». Qui est-il ? Comment a-t-il disparu ? Et pourquoi refait-il surface maintenant?

Il faudra remonter loin, revenir sur son passé en Irlande au temps de la grande famine, interroger ses lieutenants, suivre son ascension à Londres, revivre la bataille des gangs de Strugglefield, son amitié brisée avec le Viking et son histoire d’amour secrète. Weakshield revient pour régler ses comptes et sauver la femme qu’il aime, mais les vieilles haines se réveillent et le sang s’apprête à couler de nouveau sur les bords de la Tamise.

Avis

Je remercie tout d'abord Netgalley et Grasset pour ce partenariat. Le résumé m’intriguait. Puis j'ai vu une interview de 'auteur à la Grande Librairie et je me suis dit "il faut que je le lise". Seulement, j'ai été assez déçu par ma lecture.

Tout d'abord, j'ai aimé les descriptions des lieux. L'auteur nous immerge à la fin du 19e siècle en Angleterre et en Irlande notamment. On se croirait au côté de tous ces bandits de l'époque. On sent le travail de l'auteur quand à ses recherches.

Cependant, l'histoire ne m'a pas passionné et je n'ai pas été happé par l'intrigue. Je ne pense pas que ce soit l'auteur le problème. Je pense que c'est un manque d'attachement au personnage et à son histoire de ma part. J'ai donc arrêté ma lecture à 60 % je n'ai pas pu arriver à la fin malgré plusieurs tentatives.

En conclusion, je vous recommande ce livre seulement si vous aimez cet univers de pègre du XIXème. Mon avis n'est que partiel puisque je ne l'ai pas lu en entier donc je ne peux juger que les 60% lus.


mardi 21 juin 2016

Une fille parfaite de Mary Kubica


Auteur: Mary Kubica
Edition: Mosaic
Date de parution: 29/04/2015
Nombre de pages: 390 pages

Résumé
Mia est une jeune femme qui va rencontrer un homme dans un bar et qui va décider de le suivre chez lui. Or elle n'aurait jamais dû puisque à partir de cette nuit-là rien ne sera pareil.

Avis
J'ai sorti ce livre de ma PAL grâce à Salhuna qui organisait une LC sur Livraddict. Ce livre me tentait énormément et je me disais que c'était le moment idéal pour le lire.

J'ai un avis assez mitigé sur ce roman. Dans l'ensemble j'ai bien aimé l'intrigue même si je trouve qu'il y a pas mal de longueurs qui ne permet pas de dévorer ce roman. en effet, j'ai presque mis une semaine à le lire. 

J'ai bien aimé les personnages qu'ils soient bons ou mauvais. 
Ce que j'ai préféré dans le roman est l'alternance des points de vue et de temps. Je trouve que cela permet de mettre du rythme malgré les longueurs. Cela nous permet de voir ce qui se passe dans la tête de tous les personnages excepté dans celle de Mia. 

J'ai bien aimé la fin. J'avais une vague idée du dénouement mais je n'avais pas trouvé exactement la fin donc je suis plutôt contente. Après la fin n'est pas exceptionnelle. C'est un bon roman pour les débutants de thriller ou ceux qui aiment lire un thriller de temps en temps. 

En conclusion, je vous le recommande même si ce n'est pas une super lecture. J'ai tout de même passé un bon moment. 


Note 7/10

mercredi 15 juin 2016

Marilyn 1962 de Sébastien Cauchon


Auteur: Sébastien Cauchon
Edition: stock
Date de parution: 4/05/2016
Nombre de pages: 216 pages

Résumé

Eunice, Whitey, Agnes, Ralph, Ralph encore, mais aussi Paula, Inez, Larry, Evelyn, Cherie, May et Pat. C’est à leurs côtés que Marilyn Monroe vécut ses derniers mois à Los Angeles en 1962. Des amis, des collaborateurs, des proches… en réalité quasiment tous ses employés. Une armée des ombres à la hiérarchie mouvante, composée d’alliés des débuts et de nouvelles recrues. Un entourage à défaut d’une famille. Que signifi ait pour eux côtoyer la plus grande star d’Hollywood, jamais à court de paradoxes ? Qui étaient-ils et quels liens avaient-il tissés avec celle qui mourut à trente-six ans, adulée de tous, mais seule dans sa maison de Brentwood à peine meublée ? Une plongée au coeur des coulisses d’un monde disparu à travers douze personnages, héros du roman vrai des derniers jours de Marilyn Monroe.

Avis

Je remercie les éditions Stock pour m'avoir permis de lire ce livre. 

J'ai bien aimé me plonger au cœur de la vie personnelle d'une icône d'Hollywood qu'est Marilyn Monroe. Depuis toute petite je suis fan de ce personnage. Je connaissais son histoire dans les grandes lignes mais je n'avais jamais rien lu sur cette actrice.

On y voit la solitude de cette jeune tant adulée mais critiquée. Ce que j'ai apprécié aussi est de voir tous les dessous de son entourage qui, au final lui voulait plus de mal que de bien. On y voit le revers de la célébrité.

En conclusion je vous le recommande surtout pour les fans de Marilyn Monroe et les curieux. :)

Note 7,5/10

lundi 13 juin 2016

Mon cher stagiaire d'Anouk Laclos


Auteur: Anouk Laclos
Edition: Calmann- Lévy
Date de parution: 1/06/2016
Nombre de pages: 306 pages

Résumé (Livraddict)

Une pétillante quadra devenue veuve avant l’heure se voit confier les rênes de l’empire de champagne Van Styn.

Un jeune étudiant américain à l’ambition débordante et au charme fou rêve d’y faire un stage.

Anouk laisse sa chance à Andrew, dont la soif d’apprentissage va se révéler troublante...

Entre bulles de champagne et déplacements professionnels de rêve commence alors une initiation enivrante aux plaisirs à la française, mais jusqu’où Anouk osera-t-elle aller ?

Avis
Je remercie les éditions Calmann-Lévy pour ce partenariat et ma copinaute Amandine (sa chaîne YT) avec qui j'ai fait cette lecture commune.

Dans l'ensemble, je ressors de cette lecture mitigée. Le début est bien. L'auteur nous présente l'univers de l'entreprise Van Styn, ses rivalités et nos deux protagonistes, Anouk et Andrew.

Après la majorité du roman est ponctuée de longueurs et de scènes de sexe incompréhensibles pour moi. ( personnages non attendus, incompatibilité entre ce que l'auteur nous dit des personnages et ce qu'ils font, ...) J'ai eu du mal à me concentrer dans ma lecture à ce moment là. Heureusement que le livre n'est pas épais ( 300 pages).

Enfin, les 50 dernières pages m'ont permis de remonter la note. Certes, j'ai pu lire des commentaires comme quoi elle était rapide. Seulement, pour moi cela ne m'a pas gêné bien au contraire. Puisque après cette centaine de pages avec les longueurs j'ai aimé le rythme mis par l'auteur à la fin. On enchaîne les retournements de situation et j'ai beaucoup aimé.

Pour conclure, je dirai que ce roman est un bon divertissement mais sans plus. Je le conseille pour cet été pour celles ou ceux qui veulent un livre rapide à lire et sans prise de tête. Après si vous cherchez une romance érotique et que vous êtes une fan de ce genre je ne vous le conseille pas forcément. Vous risquez de vous ennuyer!

Note 7/10

dimanche 12 juin 2016

Vous aimer de Caroline Bongrand


Auteur: Caroline Bongrand
Edition: Rober Laffont
Date de parution: 12/05/2016
Nombre de pages: 180 pages



Résumé (Livraddict)

" Il lui dit qu'il la trouvait belle. Qu'il avait regardé son corps, qu'il devinait splendide, ses hanches, ses jambes, ses mains, ses pieds, adorables dans ses chaussures ouvertes, la manière qu'elle avait de tenir sa tête, son rire, sa voix, ses poignets, et son visage, et ses yeux, si merveilleux. Il lui dit qu'elle était rare, unique, une femme, une seule. La seule, la plus belle. Superbe.
Elle manqua de se trouver mal.
Elle n'avait pas touché son assiette, lui non plus. Ils se forcèrent à manger un peu, tout de même, dans le silence.
À la fin du déjeuner elle étendit son bras, et, du dos de sa main, effleura le dos de sa main à lui. Juste un instant. Ils ne pouvaient pas ne pas avoir au moins vécu cela. "

Un homme et une femme se rencontrent lors d'un déjeuner professionnel. Objet des critiques continuelles d'un mari insatisfait, la femme se voit belle dans les yeux de cet homme subjugué par elle et qu'elle adore déjà.
Pour préserver, croient-ils, leurs familles respectives, ils établissent un pacte : ils ne feront jamais, jamais l'amour. Seulement, la retenue a l'effet inverse de celui escompté.

Avis

Je remercie tout d'abord les éditions Robert Laffont pour leur confiance.

J'ai bien aimé cette relation entre ces deux personnages. 
Même si la femme a 45 ans et est mère de famille, j'ai réussi à me trouver des points communs avec elle notamment dans sa relation avec son mari.

J'ai été transporté par cette histoire. J'ai ressenti énormément d'émotions diverses. Ce livre m'a fait beaucoup de bien.

J'ai toutefois noté un point négatif. Je n'ai pas aimé la mise en page. Je ne sais pas si c'est la liseuse qui a accentué ce problème. J'ai trouvé qu'il n'y avait pas vraiment de structuration du texte. Mais bon cela n'a pas gâché mon plaisir de lecture. C'est juste mon côté maniaque qui a fait ressortir ce point négatif! :D

Ce roman se lit très rapidement. C'est une bonne romance à lire pour cet été. Je vous le recommande fortement.

Note 9/10

mardi 7 juin 2016

Les jumeaux du val d'amour de Geneviève Senger


Auteur: Geneviève senger
Edition: Calmann-lévy
Date de parution: 20/04/2016
Nombre de pages: 368 pages

Résumé
Le soir de Noêl, en 1920, en alsace, deux nouveaux nés de parents inconnus vont être confiés à l'Eglise du Val d'Amour. On va suivre l'enfance de ces deux enfants qui vont grandir au sein de ce village et de cette église.

Avis
Je remercie tout d'abord les éditions Calmann-Lévy pour ce partenariat.

Ce livre a été une grosse déception pour moi. Etant une amatrice de roman où on parle de secrets de famille, je pensais me régaler avec ce livre. Mais non!! Les personnages sont communs. Il n'y a aucune originalité. L'histoire est trop lisse. L'écriture est "vieillotte". 

J'ai bien aimé le début. Je m'attendais à ce qu'on ait des révélations qui nous donnent envie de dévorer ce roman. Mais au bout d'un tiers de l'histoire, on découvre toute la vérité sur l'origine de ces jumeaux et on perd ainsi tout attrait pour la suite. J'ai quand même lu jusqu'au bout puisque c'était un partenariat. Je pense que si ce n'était pas le cas, j'aurais abandonné vers la moitié du roman. Dommage!

En conclusion, vous l'avez compris je ne recommande pas ce roman surtout pour les personnes étant amatrices de secrets de famille. Pour ces personnes, je conseille davantage Boomerang de Tatiana de Rosnay qui m'avait bien plu.

Note  4/10

vendredi 3 juin 2016

[LDPA 16] Challenge Livra'deux pour pal'Addict *16* [Mai/Juin/Juil]



Je cherchais un nouveau challenge littéraire et en navigant sur Livraddict, je suis tombée sur celui-ci.

Le principe:En binôme, chacun choisi dans la PAL de l'autre, trois livres :
* Qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire
* Dont il aimerait avoir l'avis d'un ami
* Des titres qui vous interpellent pour leur résumé... 
Sur ces trois livres, vous en choisissez un et dans un délai imparti (avant le 31 Juillet), vous devez le lire et en faire un avis.


Le challenge se termine le 31 Juillet.

Comme je n'avais pas d'idée de personnes voulant le faire avec moi et qu'il restait quelques jours pour sinscrire j'ai demandé à être tiré au sort. Le hasard m'a permis de faire ce challenge avec HanaShinoLili. (Son blog)

J'ai été faire un tour sur la page de sa PAL et je lui ai sélectionné 3 livres.

Ma sélection:
* Qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire: L'attrape cœur de Sallinger
* Dont il aimerait avoir l'avis d'un ami: Millénium T.1
* Un titre qui vous interpelle pour son résumé: Mr Pénombre, libraire ouvert jour et nuit.

Elle a choisi de lire Millénium. Elle a fait de même et m'a sélectionné trois livres de ma PAL.

Sa sélection:
* Qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire: Shining de Stephen King
* Dont il aimerait avoir l'avis d'un ami: La vérité sur l'affaire Québert de Joël Dicker
* Un titre qui vous interpelle pour son résumé: Le bonheur entre les lignes de Matthew Quick

J'ai choisi en priorité le bonheur entre les lignes. Cependant j'aimerai lire les trois si le temps me le permet. :)

Je publierai ici mon avancement et je ferai un lien vers la ou les chroniques du (des) livre(s) lu(s).

mardi 31 mai 2016

Le sommeil le plus doux d'Anne Goscinny

Auteur: Anne Goscinny
Edition: Grasset
Date de parution: 13/04/2016
Nombre de pages: 139 pages

Résumé
L'auteur nous raconte les derniers jours d'une femme atteinte de cancer en phase terminale. Elle choisit de retourner où elle est née, à Nice. Elle choisit de passer ses derniers jours en compagnie de sa fille.

Avis
Je remercie les éditions Grasset pour ce partenariat.

J'ai beaucoup aimé ce roman très émouvant. Je ne sais pas si l'auteur a vécu certaines scènes du livre mais certaines scènes semblent très réelles et vécues. On est directement plongé dans le personnage de Jeanne. On arrive à ressentir ce qu'elle ressent à chaque moment et cela peut être très difficile par moments. Perdre l'un de ses proches (ici sa mère) nous est arrivé ou nous arrivera à tous et cela est d'autant plus facile à s'immerger dans l'histoire. Perdre sa mère c'est perdre une partie de nous, perdre ce qui fait notre identité et nos repères.

J'ai bien aimé l'alternance de point de vue entre Gabriel et Jeanne. Au début je ne comprenais pas l'intervention de Gabriel. Mais au fur et à mesure de l'intrigue on voit l'importance de ce personnage.

Ce livre est court. Il se lit en une heure environ. Cependant, tout y est. C'est ni trop ni pas assez.

Je recommande ce roman. Avertissement pour les personnes sensibles! :)


Note 7/10

De pourpre et de soie de Mary Chamberlain

Auteur: Mary Chamberlain
Edition: Préludes
Date de parution: 6/04/2016
Nombre de pages: 448 pages

Résumé
Ada Vaughan est une jeune couturière londonienne. En 1939 elle tombe sous le charme de Stanilaus, un gentleman qui se dit comte hongrois. Ils vont ensemble en voyage à Paris. Quand soudain, la guerre se déclare. Ils vont fuir par la Belgique. Les deux amoureux vont être séparés et Ada va se faire attrapé. Elle va devenir couturière à Dachau le temps de la guerre. 

Avis

Je remercie les éditions Préludes pour m'avoir permis de découvrir ce roman. 

Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu de livres sur le thème de la seconde guerre mondiale. J'ai bien aimé me replonger dans cette ambiance. On y voit la traite des femmes (prostitution, manipulation, insultes, violences) à cette  période. 

J'ai bien aimé le personnage d'Ada qui est une femme naïve (un peu trop même), fragile mais combative et ambitieuse. Je me suis reconnu un peu dans son comportement. Même si heureusement pour moi je suis un peu moins naïve.  J'ai bien aimé aussi me plonger au cœur des camps de Dachau et du nazisme. J'ai été irrité par le comportement de ces hommes. 

Le petit point négatif de ce livre est qu'il manque un peu de rythme. J'ai trouvé certaines longueurs à ce roman qui me faisait que je prenais des pauses pour lire autre chose de plus entraînant. 

La fin est juste bouleversante et captivante.

En conclusion, je vous recommande ce livre notamment si vous aimez les récits de vie historiques. Le personnage d'Ada est fictif mais aurait pu existé. En lisant ce roman, je me suis dit qu'il serait bien à adapter à la télévision. Je me représentais très bien les scènes et le déroulement des faits.  

Note 8/10

mercredi 25 mai 2016

L'apôtre de l'ombre d'Oxanna Hope

Auteur: Oxanna Hope
Edition: Rebelle
Date de parution: 21/04/2016
Nombre de pages: 360 pages

Résumé
Thomas Van Eecke et Maxime Laniers, officiers à la PJ de Lyon vont enquêter sur une série de meurtres d'enfants. Sur les scènes de crimes, nous retrouvons 4 cadavres d'enfants et un mystérieux signe dessiné sur le mur...

Avis

Tout d'abord, je remercie l'auteur pour ce partenariat. J'ai connu Oxanna suite à une vidéo de Séverine de la chaîne et du blog Ilestbiencelivre qui avait adoré un autre roman de l'auteur (Au creux de ma main tu n'es rien). 

Ensuite, en ce qui concerne l'écriture de l'auteur, elle est très belle et fluide. Les chapitres sont assez courts et permettent de mettre du rythme. Une fois que je me mettais dans ce roman, j'avais du mal à le lâcher. On y suit principalement les enquêteurs mais certains chapitres sont du point de vue du tueur et j'ai bien aimé. Cela nous permet d'être assez omniscient.

Pour ce qui est des personnages j'ai adoré le personnage de Thomas. C'est exactement le profil des flics que j'aime dans les livres policiers. Maxime lui est plus en retrait.  

Enfin, pour l'intrigue, je dirai que j'ai beaucoup aimé le mélange de thriller et d'ésotérisme. L'enquête est haletante et le dénouement est juste très prenant. On ne peut interrompre la lecture lors de la dernière partie.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce roman que je vous recommande fortement. :)

Note 8,5/10

mardi 17 mai 2016

Au nom de quoi de Dorian Meune


Auteur: Dorian Meune
Edition: Auto-édition Amazon
Date de parution: 13/05/2016
Nombre de pages: 234 pages
Prix: 2,99€ dont la moitié est reversée à une association pour les victimes des attentats

Résumé
Abigaëlle, Philippe, Sofiane, Bastien, Léopold. 
Margot, Daphné, Théo, Lucas, et Romane.
Le 13 novembre 2015, tous verront leur vie basculer au Bataclan.

Les personnages de cette histoire sont fictifs. Imaginés, inventés. Tels peut-être qu’ils ont habité vos pensées, car ils sont nous tous.
Ce texte est un roman, mais c’est avant tout un hommage à toutes les victimes de ce jour-là. Celles qui n'ont pas survécu, celles qui luttent aujourd'hui pour continuer simplement à vivre.


Au nom de quoi n'est pas un témoignage. Ou plutôt si, c'est celui de la plus intolérable des réalités.

Avis

Je remercie tout d'abord l'auteur pour m'avoir permis de découvrir son histoire. J'ai beaucoup aimé son mail unique et passionné. :)

Pour revenir à l'histoire en elle-même, j'ai beaucoup aimé. Qui n'a jamais essayé de savoir qui étaient ces victimes? Cela aurait pu être nous, nos enfants, nos parents, nos amis, nos compagnes/compagnons, .... Dorian Meune a imaginé 13 portraits de ces personnes qui ont pu aller à ce concert ce Vendredi 13 Novembre 2015. Ces portraits sont touchants, réels et familiers. 

Je trouve cela intéressant pour les générations qui arrivent pour connaître ce qu'est l'horreur de la guerre dans laquelle nous sommes. Cela rappelle à notre génération et celle d'avant que ces centaines de personnes touchées auraient pu être nous et que nous sommes jamais à l'abri. Cependant, je mets une mise en garde pour les personnes très sensibles et pour qui les faits passés en Novembre sont encore difficile à vivre. Les descriptions des scènes au Bataclan sont vraiment dures et peuvent heurter les plus sensibles. Pour conclure, la leçon à retenir de ce roman est de vivre sa vie, ses rêves et de ne pas se prendre la tête pour des futilités. Puisque la vie est éphémère et peut s'arrêter à tout moment.  


Note 9,5/10

Les ravagé(e)s de Louise Mey

Auteur: Louise Mey
Edition: Fleuve noir
Date de parution: 12/05/2016
Nombre de pages: 426 pages

Résumé (tiré de Livraddict)
Des défilés de DRH adeptes du droit de cuissage à qui on accorde l’immunité, des freaks shows anatomiques récidivistes de 10 heures du matin, des beaux-pères tendancieux protégés comme devraient l’être les enfants, des larmes, des éclats de voix, des déclarations à digérer avec une citrate de bétaïne, des victimes suspectées d’être coupables et vice-versa… C’est la promenade de santé d’Alex. Alex est flic, mère célibataire et sobre, contrairement à ce qu’une analyse de ses déchets domestiques pourrait laisser croire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Épaulée par Marco, supervisée par le commissaire Blondeau, entourée d’une flopée de flics et de techniciens au teint bistre des mauvais cafés avalés à la chaîne et des lendemains de cuite, et bientôt filmée par un jeune loup soi-disant documentariste, on pourrait la croire blasée. Mais dans le flot régulier des plaintes pour harcèlement, viol et autres attentats à la pudeur, deux cas récents ont joué à créer des remous. Deux agressions et un refus net de porter plainte. Question d’honneur. À partir de là, difficile d’avancer sans encombre. Mais le caractère extraordinaire de l’événement mérite qu’on s’y penche. Peu importe le temps que ça prendra. Peu importent les moyens minables mis en œuvre, les systèmes de pensée déficients, les mauvaises habitudes.

Avis
J'ai bien aimé ce roman qui traite d'un sujet rarement évoqué: les agressions sexuelles. On plonge au cœur d'un service de police spécialisé dans ce genre de crimes. Même si l'auteur nous dit dès le début que ce service n'existe pas réellement, on l'oublie assez vite.

Dès le début de l'histoire, Louise Mey nous incruste au cœur d'une scène assez violente et qui va faire démarrer l'intrigue. Ce que j'ai aimé et qui est singulier c'est que l'auteur n'a pas voulu faire dans le thriller de base avec une agression sexuelle et un crime sur une femme. Ici, les victimes sont des hommes. Et oui, même les hommes peuvent être victimes de ces agressions. De plus, on lit ce roman rapidement. Louise Mey a su m'embarquer dans son histoire. Donc, au final, je dirai qu'on a une intrigue au top.

Ensuite, en ce qui concerne les personnages, j'ai beaucoup aimé le duo de flic Alex/Marco. Ils sont attachants et semblent réels. On y voit des personnes fragilisées par les aléas de la vie. J'ai bien aimé l'évolution de nos personnages.


Enfin, j'ai été déçu par la fin. Au vu de la puissance de l'écriture de l'auteur, je pensais être surprise. Mais non, la fin est prévisible et "simple". En effet, dès le début de l'intrigue j'avais une idée de mobile et de coupable. Celle-ci s'est malheureusement confirmée. Il fallait bien un point négatif. :)

En conclusion, pour un premier roman, Louise Mey a assuré!! :) Elle a déjà de bonnes bases pour devenir un grand nom du genre. (bonne intrigue, personnages intéressants, sujets tabous!!) Il ne manque plus qu'un retournement de situation de malade à la fin et c'est bon!! Je vous le recommande fortement.


Note 8,5/10

vendredi 6 mai 2016

Tout n'est pas perdu de Wendy Walker

Auteur: Wendy Walker
Edition: sonatine
Date de parution: 12/05/2016
Nombre de pages: 341 pages

Résumé (tiré de Livraddict)
Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée. Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Avis
Très très bon roman. Ah quel plaisir de me torturer l'esprit ainsi. :D
Tout d'abord, parlons des personnages. J'ai juste adoré Alan Forrester. Du début à la fin on sent qu'il nous cache quelque chose et qu'il manipule tout ce petit monde. J'ai bien aimé suivre l'histoire de son point de vue. Ensuite, les parents m'ont tellement émus. On peut très bien s'imaginer dans le rôle des parents désemparés à la suite de l'agression violente de leur fille. Chacun à sa manière veut aider Jenny. Sans compter sur le personnage de Sean, ancien militaire revenu d'Irak traumatisé!! <3

Ensuite, en ce qui concerne l'enquête qui est l'intrigue principale du roman, j'ai bien aimé. J'avais beau émettre des suppositions sur l'auteur de l'agression, j'ai été très surprise par le dénouement. Wahou mais quel retournement de situation. J'ai lu toute la deuxième partie d'une seule traite. J'étais happée par l'histoire et je voulais connaître la fin!!

Enfin, j'ai beaucoup aimé le sujet des troubles de stress post-traumatiques. En effet, en plus de l'histoire en elle-même, l'auteur nous dresse ici, un rapport complet sur ce qui est le TSPT et les effets de celui-ci. J'ai eu des notions de psychologie pendant mes études. J'adoré ces cours mais je me rappelle précisément du cours sur le TSPT. J'ai été ravie d'en apprendre davantage  avec ce roman. On peut voire dans cette histoire que la blessure la plus difficile à soigner n'est pas la blessure physique. C'est la blessure psychologique qui nous reste le plus longtemps ancré en nous.

Donc, pour conclure, vous l'avez compris, je vous le recommande très fortement. Amateur de livres thrillers plutôt psychologiques vous allez adorer!! Je remercie les éditions Sonatine pour ce partenariat que je voulais tellement!! Je suivrai l'auteur car son écriture est juste très belle.


Note 8,5/10

lundi 2 mai 2016

Les élues de Maggie Mitchell



Auteur: Maggie Mitchell
Edition: Préludes
Date de parution: 4/05/2016
Nombre de pages: 448 pages

Résumé
L'été de leurs douze ans, Loïs et Carly May ont été kidnappées et séquestrées dans un pavillon de chasse pendant six semaines. Vingt ans plus tard, Loïs enseigne la littérature britannique au sein d'une petite université de New York, et Carly May peine à relancer sa carrière d'actrice à Los Angeles. Le scénario d'un film, dont l'intrigue est semblable à ce que les deux femmes ont vécu, va de nouveau les rapprocher. Cette étrange coïncidence les confrontera aux fantômes d'un passé qui les hante.

Avis
Je ressors très mitigée de cette lecture. Avant de rédiger ma chronique, j'ai du prendre du recul car je ne savais pas comment expliquer mon ressenti sur ce livre.

J'ai beaucoup aimé les grandes idées de ce roman. Seulement, j'ai eu du mal à accrocher au style d'écriture de l'auteur. A certains moments je me perdais dans l'histoire. J'étais obligé de relire le paragraphe d'avant et je déteste faire ça. L'écriture est "brouillonne", désorganisée pour moi.

En lisant ce roman, je pensais qu'il allait être basé sur les retrouvailles de ces deux femmes 20 ans plus tard. Seulement cette partie fait à peine 20% du roman et est très mal exploitée. Je pense que j'ai été déçu en grande partie à cause de cela.

La majorité du roman est basée sur les pensées de chaque femme. Mais c'est là où l'auteur m'a perdu. Je ne savais pas si on était dans la description du présent, les pensées sur le passé, l'imagination des personnages. Encore une fois, j'ai trouvé cela brouillon. Après j'ai bien aimé l'alternance des points de vues des deux protagonistes.

En conclusion, je ne recommande pas ce roman surtout à ceux qui lisent couramment les thrillers ou les romans psychologiques car je pense qu'ils seront déçues. Cependant, je lui mets la moyenne car il y a de bonnes idées dans ce roman. Etant le premier livre de l'auteur, je me dis qu'avec du travail elle peut nous faire vraiment quelque chose de bien.


Note 5/10

mercredi 27 avril 2016

Anomalia de Laura Gustafsson

Auteur: Laura Gustafsson
Edition: Grasset
Date de parution: 3/02/2016
Nombre de pages: 297 pages

Résumé (tiré de la page Livraddict)
Dans les années 1920, au cœur de la forêt indienne, une meute de loups terrorise les villageois. Parmi ces bêtes, deux têtes blondes – deux fillettes sauvages, bientôt recueillies par le pasteur Singh dans son orphelinat pour être « civilisées ». Quelques années plus tard, une hôtesse de l’air, enceinte, apprend que son enfant est atteint de trisomie, et prend alors une décision aussi étrange que fatidique. Le même jour, un fait divers atroce défraie la une de tous les journaux anglais : la mort d’un tout jeune enfant, martyrisé par une mère immature et un beau-père sadique. À travers ces trois destins entremêlés, Laura Gustafsson dresse avec audace et humour le portrait glaçant du monde que nous partageons, gouverné par la cruauté, la bêtise et l’indifférence. Un monde où, plus que jamais, l’homme est un loup pour l’homme.

Avis

En voyant ce livre j'ai tout de suite craqué sur cette couverture. Elle est vraiment magnifique, vous ne trouvez pas??? Ensuite, j'ai lu le résumé et je me suis dit que c'est livre allait être super. Et effectivement, j'ai passé un très bon moment de lecture.

J'ai beaucoup aimé ce livre. L'auteur nous dévoile ici la cruauté et la bêtise humaines. Certains faits sont tirés d'histoires réels et sont juste horribles. Certaines scènes de violence sont vraiment dures à lire. Les personnages sont très bien décrits. L'histoire des fillettes sauvages est très intéressante. On y voit les différences entre l'Homme et l'animal sauvage. Certains points nous montrent que l'Homme peut être aussi voir plus cruel que l'animal. 

Je vous recommande fortement ce livre très intéressant et qui nous fait réfléchir sur notre condition d'homme. Je lirai d'autres livres de l'auteur si j'en ai l'occasion.


Note 8/10

lundi 25 avril 2016

Paranoia de Mélissa Bellevigne

Auteur: Mélissa Bellevigne
Edition: Hachette 
Date de parution: 30/03/2016
Nombre de pages: 320 pages

Résumé
Lisa, psychiatre va s'occuper de Judy, une jeune patiente enceinte de 5 mois. Judy est internée pour hallucinations et crises de paranoïa causant une anorexie. L'anorexie la mettant en danger et mettant en danger le bébé qu'elle attend, elle va rester sous haute surveillance.
Judy va confier à Lisa avoir un meilleur ami imaginaire appelé Alwyn. Au fur et à mesure des entretiens, on va se retrouver sur les traces des ancêtres de Judy en Angleterre.


Avis

J'ai été sollicitée sur Netgalley par l'éditeur pour découvrir ce premier livre de l'auteur. J'étais curieuse de découvrir ce livre tant populaire ces derniers temps sur la blogosphère. D'autant plus que les avis sont de plus en plus mitigés.

J'ai aimé cette histoire mais sans plus. J'ai un avis assez mitigé. La plume de l'auteur est bien et prometteuse. Le livre se lit rapidement. Cependant, je trouve trop ce livre trop jeunesse. Je n'ai pas aimé la tournure de l'histoire, je ne m'attendais pas à cela en commençant.

Les personnages ne m'ont pas plus. Je les ai trouvé même exaspérant au fur et à mesure que l'intrigue avançait. Je m'attendais au final. (enfin les grandes lignes) J'ai été assez déçu.
Je recommande ce livre aux ados mais pas aux adultes qui pourront s'ennuyer lors de cette lecture. J'espère que l'auteur écrira des histoires "plus adultes" car elle écrit plutôt bien. 

Note 5/10

jeudi 21 avril 2016

Les roitsy de Magara Kisi T.1: Le crépuscule des puissances de Johanna Zaïre

Auteur: Johanna Zaïre
Edition: auto-édité chez thebookedition
Date de parution: 20/12/2014
Nombre de pages: 196 pages
Prix: 12,50€ sur le site thebookedition
4,69€ en version ebook sur Amazon
Site de l'auteur: www.jzboutiqueofficielle.com

Résumé
Soulia est une jeune adulte qui vit à Margara Kisi, dans la zone 1, située dans le sud de la France. Elle y vit avec sa soeur, Dana et son petit-ami, Liam. Soulia est proche d'une vieille dame, Edna qui est connu pour être une voyante. Edna prévoit la fin du monde prochainement et fait lire un poème à ce sujet à Soulia. Edna explique que Gaïa est la mère de la Terre et qu'elle veut reprendre ses droits suite au non respect des hommes vis-à-vis de la Terre. Soulia semble septique à ces prédictions. Mais à la suite de nombreuses catastrophes climatiques, Soulia va douter et se demander si Edna n'aurait pas raison.

Avis

Tout d'abord je remercie l'auteur de m'avoir parlé de ce livre lors de mon passage au Salon du livre de Paris. Sans elle, je pense que je n'aurais jamais acheté ni lu cette histoire. 
Tout d'abord, je voulais signaler que j'étais un peu dubitative. D'un côté l'histoire m'intriguait mais de l'autre je n'étais plus trop tentée de lire l'histoire par peur d'être déçu par le côté un peu fantastique des choses. Mais ayant promis à l'auteur de lui faire un retour je m'y suis lancée.

Et j'ai énormément aimé ce premier tome. L'écriture de Johanna est belle et mature. On se retrouve à vivre avec nos héros la fin de notre monde. Certaines scènes semblent réelles et possibles. J'ai bien aimé le fil conducteur du roman qui est le pouvoir de Gaïa, le fait que la Terre veuille reprendre ses droits. 

Au fil de l'intrigue, on s'éloigne du réel pour rentrer dans un mélange de prophétie et de monde post apocalyptique. J'ai bien aimé cette douce transition. Sans compter, sur le dénouement.... Il me faut la suite!! Je n'hésiterai plus aussi longtemps avant de me plonger dans ce deuxième tome.

Si je dois juste ajouter un petit point négatif, ce serait le manque d'attachement aux héros. L'auteur nous les présente vaguement et j'ai eu du mal à vraiment "être à leur côté" dans cette aventure. J'espère que le tome 2 nous apprendra davantage sur le passé de nos héros.

En conclusion, je dirai que c'est une très belle découverte. Je vous le recommande fortement.

L'auteur a écrit plusieurs romans sous des genres différents. Les roitsy de Magara Kisi est mon premier livre de l'auteur donc je ne peux vraiment vous conseiller un de ces autres romans précisément. Cependant, son style d'écriture est vraiment bien et je pense ne pas être déçu par le reste. Donc, si le genre apocalyptique/ fantastique ne vous intéresse pas trop, vous pouvez essayez un de ces autres romans. N'hésitez pas à aller faire un tour sur son site officiel.


Note 9/10